BOLO SANOU, DIRECTEUR NATIONAL BCEAO : « Le franc CFA se porte bien »

A l’issue du séminaire d’information des journalistes économiques ten du 13 a 14 juillet 2010, le directeur national de la BCEAO, Bolo Sanou s’est prêté à quelques questions des journalistes dont une sur la santé de la monnaie commune, le franc CFA.

C’est le bal des bilans avec le cinquantenaire des indépendances. Comment se porte le franc CFA ?

Le franc CFA se porte très bien, soutenu par des fondamentaux qui n’ont pas été fortement dégradés par la crise financière qui secoue les économies du monde entier, soutenu également par une position en réserve de change relativement confortable qui lui permet de préserver sa crédibilité.

La BCEAO ne semble pas satisfaite de l’utilisation des petites coupures. Quel est problème ?

Les petites coupures ont un cycle de vie relativement court. Rarement, les billets de mille francs arrivent chez nous en état d’être remis dans le circuit. Le rythme de circulation est très rapide et ces billets nous arrivent dans un état de dégradation avancée. Nous les retirons tout simplement. Il y a un travail de fond à faire. La Banque centrale va s’y atteler au cours des prochains mois pour organiser une campagne de sensibilisation des opérateurs de notre union par rapport à un comportement type à avoir face aux billets de banque afin que nous puissions mettre à leur disposition des signes monétaires en quantité et en qualité suffisantes.

On a beaucoup parlé du financement des économies de l’Union, un secteur où la BCEAO peut mieux faire.

C’est une question qui est prise en charge au sein de l’Union. Du 8 au 10 juillet 2010, le gouverneur de la Banque, Philippe Henry Dacoury-Tabley, a eu une rencontre avec l’ensemble des directeurs généraux de banque de l’Union sur, entre autres, la problématique du financement de nos économies. A l’issue de la rencontre, des recommandations de nature à améliorer la participation du système bancaire au financement de l’économie ont été faites. Les conclusions de cette rencontre vont être bientôt publiées afin que l’opinion en soit largement informée.

Que retenez-vous des échanges avec les journalistes ?

Beaucoup de questions ont été posées sur les objectifs de la politique monétaire, le choix des instruments de politique monétaire, sur la stabilité du système financier de l’Union, sur l’entretien de la circulation fiduciaire. A ce niveau, la presse a souvent fait cas des difficultés pour se procurer certaines coupures de billet ou monnaie. Nous avons échangé largement sur cette question et je crois que les journalistes, ont bien compris comment le système fonctionne. Nous attendons que les journalistes soient nos relais et amènent les populations à un meilleur comportement vis-à-vis des signes monétaires afin que les billets nous reviennent moins dégradés, que nous les traitions et les remettions dans le circuit.

Etes-vous satisfait du bilan de la session ?

Dans le cadre des réformes en cours et sur lesquelles nous avons échangé avec les journalistes, la BCEAO a désormais des obligations de transparence et de compte-rendu vis-à-vis des populations de l’Union et des autorités. C’est la contrepartie de l’indépendance que nous confère la réforme institutionnelle enclenchée depuis 2007. Ce séminaire d’information nous a permis d’harmoniser les points de vue et notre compréhension sur un certain nombre de sujets dans le but de mieux informer les populations.

Propos recueillis par Abdoulaye TAO/Le Pays du 20 juillet 2010_http://www.lepays.bf/spip.php?article2124

Publicités
Cet article a été publié dans Faso Actu. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s