Logements sociaux: Des rêves qui se concrétisent

Le ministère de l’Habitat et l’Urbanisme a procédé le mercredi 11 août 2010, au lancement officiel du programme mille logements sociaux. La cérémonie a été présidée par le ministre de tutelle, Vincent Dabilgou sur le site de Kamboisin.

Le logement est sans conteste le besoin social le plus sensible et le plus porteur de germes d’une explosion à haut risque en cas d’insatisfaction. Satisfaire un tel besoin fondamental s’avère un puissant stimulant pour la stabilité et la sécurité des populations. C’est par ces propos que le ministre Vincent Dabilgou a situé la cérémonie de lancement du projet mille (1000) logements sociaux.

Elle a eu lieu le mercredi 11 août 2010 sur le site de Kamboinsin, en présence de plusieurs personnalités dont le ministre des Ressources animales, Sékou Bâ. Les bénéficiaires de cette opération sont les arrondissements de Boulmiougou, de Sig-Noghin, de Bogodogo de la ville de Ouagadougou. Elle mobilisera huit milliards deux cent cinquante millions (8 250 000 000 F CFA). En effet, pour la zone de Sig-Noghin qui a déjà un bâtiment achevé, quarante-huit (48) logements sont au programme, avec un montant de sept cent soixante millions (760 000 000 F CFA).

Le vaste chantier traduit le souci de l’Etat burkinabè de promouvoir l’immobilier au profit des ménages. Selon le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Vincent Dabilkgou, le lancement officiel du programme de construction des mille (1000) logements sociaux est le fruit d’un partenariat entre le gouvernement et la Société générale du commerce du Burkina (SOGECOM.B).

« La démarche privilégiée pour satisfaire la forte demande de logement a été l’approche du partenariat entre le public et le privé. L’Etat, en s’associant aux forces financières des acteurs du secteur privé, se rend capable de produire. Cela, grâce à certains avantages accordés, des logements au profit des ménages à faible revenue » , a expliqué le ministre Dabilgou. Pour lui, le programme de construction de mille (1000) logements sociaux par la SOGECOM.B dans la commune de Ouagadougou contribuera à juguler l’épineux problème du programme des dix mille (10 000) logements sociaux entrepris par l’Etat en 2008.

Le maire de la commune de Ouagadougou, Simon Compaoré, a souhaité que les mille logements que la société SOGECOM.B va construire soient attribués à la couche sociale la plus vulnérable et aux fonctionnaires de bas niveau « Pour que l’opératiohn du gouvernement ait un impact positif, il faut que cette couche soit logée », a-t-il indiqué.

Emmanuel Tapsoba, représentant de la société SOGECOM.B, a souligné que le projet de construction est le résultante des efforts du gouvernement burkinabè. « C’est en collaboration avec des amis que nous avons décidé d’appuyer l’Etat dans son projet de construction de logements sociaux.

Aussi, pour traduire notre compassion aux sans-abri ou aux mal logés », a dit M. Tapsoba. Le ministre a invité les techniciens et les entreprises du bâtiment à plus de rigueur et de professionnalisme dans le respect des normes techniques de construction. « Le bâtiment doit être un lieu de vie et non un lieu de drame », a-t-il prévenu.

Antoine AKOANDAMBOU/Tobie Ismaël TRAORE_Sidwaya du 12 août 2010 http://sidwaya.bf/spip.php?article6208

Publicités
Cet article a été publié dans Faso Actu. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s