Initiative pauvreté environnement: Des données fiables pour une bonne gestion des ressources naturelles

Le projet « Initiative pauvreté-environnement du Burkina Faso (IPE/BF) et l’étude sur l’évaluation économique de l’environnement et des ressources naturelles ont été officiellement lancés le lundi 23 août 2010 à Ouagadougou. La cérémonie présidée par le premier responsable de l’Environnement et du Cadre de vie, Salifou Sawadogo, avait pour objectif d’une part, de faire ressortir la valeur contributive de l’environnement à l’économie du pays et d’autre part, lutter contre la pauvreté pour un développement durable.

Lancée en 2005 par les Nations unies, l’Initiative pauvreté-environnement (IPE) est une initiative soutenue par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). Elle vise l’intégration des questions environnementales dans le processus de planification et de budgétisation, afin de favoriser l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement.

C’est pour orienter les acteurs dans la recherche de données fiables pour une bonne gestion des ressources naturelles du Burkina Faso que les travaux sur le projet IPE et l’étude sur le suivi- évaluation économique ont été ouverts lundi 23 août à Ouagadougou. Cette cérémonie de lancement officiel, selon le ministre de l’Environnement et du Cadre de vie (MECV), Salifou Sawadogo, s’inscrit dans un contexte mondial marqué par les crises financière, alimentaire, énergétique et environnementale.

Faisant allusion au sinistre intervenu le 1er septembre 2009, M. Sawadogo a souligné « qu’il s’avère nécessaire de modifier nos modes de consommation et de production, si nous voulons inscrire nos actions dans la durabilité ». Il a poursuivi en disant que le Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP) qui est en train de devenir la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) pouvait constituer notre stratégie nationale de développement durable.

En outre, le représentant- résident du PNUD, Pascal Karorero, a indiqué que l’Initiative pauvreté-environnement a connu un démarrage effectif en juillet 2008. A cet effet, les résultats assortis ont permis la formulation d’un document de projet pour la mise en œuvre de sa première phase, ainsi que la signature intervenue, deux années après, par les parties concernées.

« L’IPE vise à amener les différents ministères, ainsi que les partenaires techniques et financiers à renforcer leur capacité à prendre en compte l’environnement dans l’établissement de leurs priorités et allocations budgétaires, en vue d’une meilleure gestion des ressources naturelles », a noté M. Karorero. La mise en œuvre de l’IPE-Burkina sera conjointement faite par les deux ministères (Environnement et Finances).

La première phase du projet est d’une durée de deux ans, de juillet 2010 à juin 2012, d’un coût global d’environ un milliard soixante douze millions de F CFA. En attendant, une étude comportant l’état des lieux pauvreté-environnement, l’analyse politique et institutionnelle de la gestion de l’environnement et du développement durable au Burkina Faso fera l’objet d’un atelier de validation les 24 et 25 août 2010 à Ouagadougou.

Afsétou SAWADOGO/Sidwaya du 24 Août 2010

Publicités
Cet article a été publié dans Faso Actu. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s