Micro-finance : Un code d’éthique et de déontologie pour assainir le milieu

Le ministère de l’Economie et des Finances a organisé un atelier sur la micro-finance sous le thème : « Atelier régional de sensibilisation sur le code d’éthique et de déontologie ». La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu le mercredi 22 décembre 2010 dans la Cité de Sya.

« L’ atelier participera à l’assainissement du secteur de la micro-finance du Burkina Faso en vue de favoriser une offre durable et pérenne des services financiers et non financiers aux populations ayant un accès difficile aux produits et services du système bancaire », a déclaré le trésorier régional des Hauts-Bassins, Léon Béré, représentant le directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique.

M. Béré s’est réjoui de l’adoption par les membres de l’Association professionnelle des institutions de micro-finance du Burkina Faso (APIM-BF) devenue l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés du Burkina Faso (APSFD-BF), d’un code d’éthique et de déontologie qui contribuera à n’en point douter à assainir davantage la micro-finance burkinabè. Selon le trésorier régional des Hauts-Bassins, cet atelier constitue une opportunité pour les institutions de la micro-finance des régions des Hauts-Bassins, des Cascades, de la Boucle du Mouhoun et du Sud-Ouest, de mieux comprendre ce code d’éthique et de déontologie.

C’est la raison pour laquelle il a invité l’ensemble des participants à des échanges fructueux pour appréhender leurs droits et devoirs prévus dans ce document, ainsi que les valeurs morales qu’ils auront à acquérir ou à développer dans le cadre de leur profession . M. Béré a également exhorté les participants à l’appropriation et à l’application effective de ce code d’éthique et de déontologie combien capital pour la survie de l’APSFD/BF et ses membres. « Je vous rassure de la disponibilité de la direction générale du trésor et de la comptabilité publique à accompagner cette institution dans ses activités pour une meilleure organisation et professionnalisation du secteur de la micro-finance au Burkina Faso » a conclu M. Béré.

Le président de l’APSFD/BF, Saidou Ouédraogo a, pour sa part, soutenu que le code d’éthique et de déontologie est un recueil de droits, de devoirs et de valeurs morales qui régissent la profession de micro-finance. Pour lui, la micro-finance a pour mission de contribuer à la lutte contre la pauvreté donc ses acteurs ont affaire à des personnes d’horizons divers. « Lorsque nous travaillons avec des clients, il y a des valeurs morales que nous devons véhiculer, des droits et devoirs qui doivent être respectés.

C’est dans cette optique que l’APSFD BF a adopté un code d’éthique et de déontologie devant permettre à l’ensemble des acteurs de la micro-finance de pouvoir œuvrer afin de mettre en application leur profession la personnalité des clients et également se respecter entre institution », a précisé M. Ouédraogo. Selon lui, les participants à cet atelier sont des responsables des agents des institutions de micro-finance qui ont le devoir de diffuser le code d’éthique et de déontologie auprès de leurs collaborateurs. « Ainsi les dirigeants et les employés de la profession pourront se l’approprier et en faire leur outil quotidien pratique », a-t-il conclu.

Souaibou NOMBRE/Sidwaya du 23 Décembre 2010

Publicités
Cet article a été publié dans Faso Actu. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s