Assemblée Nationale: La BCEAO plaide pour la bancarisation

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et ses partenaires ont organisé, le vendredi 21 janvier 2011, à l’Assemblée Nationale un plaidoyer auprès des députés sur la campagne de communication pour la promotion de la bancarisation et de l’utilisation de moyens de paiement scriptural dans l’espace UEMOA.

Faire des élus nationaux des vecteurs importants dans la campagne de la communication sur la promotion de la bancarisation et de l’utilisation des moyens scripturaux dans l’UEMOA. C’est l’objectif du plaidoyer organisé par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et ses partenaires à l’Assemblée Nationale dans la soirée du vendredi 21 janvier 2011.

Cette session s’inscrit selon les organisateurs dans le cadre de la grande campagne entreprise depuis septembre 2010 à l’endroit des décideurs politiques des huit pays membres de l’Unions économique et monétaire ouest-africain. Pendant trois heures environs, le directeur national de la BCEAO et ses collaborateurs ont expliqué aux députés, la nécessité de la bancarisation et des moyens modernes de paiement dans les transactions pour le développement d’une économie qui se dit moderne.

Il s’est agi de présenter aux élus nationaux, les principaux enjeux de l’opération et surtout solliciter leur adhésion et leur soutien pour la réussite du processus. Les députés ont été donc appelés à participer à la sensibilisation de la population à déposer leur argent en banque et d’éviter de se déplacer avec des sommes importantes en poche. « Les parlementaires sont des relais très efficaces en tant que leaders politiques à l’endroit de la population.

Il nous est apparu nécessaire de passer par les élus qui sont des vecteurs importants pour passer le message de la promotion sur la bancarisation et le moyen d’utilisation des moyens scripturaux », a relevé le directeur national de la BCEAO, Bolo Sanou. Selon lui, son institution souhaite que les députés s’impliquent activement pour une bancarisation accrue et une utilisation soutenue des moyens modernes de paiement. Cela contribuera selon lui à réduire l’utilisation de la monnaie fiduciaire dans le système des transactions avec ses risques, à renforcer la mise en œuvre de la politique monétaire et la modernisation plus poussée des économies.

Les parlementaires ont reçu avec satisfaction la démarche de la BCEAO et ses partenaires auprès de l’Assemblée Nationale. Toutefois, ils ont soulevé des préoccupations et formulé des suggestions pour un assainissement de l’environnement des banques. Les députés ont donc plaidé pour une bancarisation des zones rurales, une implication des élus locaux et de la société civile à la campagne. « Je regrette que le Trésor manque à l’appel parce qu’il s’agit d’un magnon très important dans la circulation monétaire. Le sérieux problème qui se pose et que nous avons évoqué est la déconcentration des institutions bancaires.

Il faut que les banques réfléchissent à un système plus souple qui convienne au système burkinabè », a souligné le président de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée Nationale, le député Gilbert Sedgo. Selon lui, l’Etat burkinabè doit accompagner à une réflexion approfondie pour appuyer la déconcentration des banques. Cette décontraction va contribuer à la lutte contre le grand banditisme et les coupeurs de route dans la sous-région. La disponibilité et l’adhésion des députés à la campagne ont été saluées par Bobo Sanou et ses collaborateurs.

Lassané Osée OUEDRAOGO/Sidwaya du 24 Janvier 2011

Publicités
Cet article a été publié dans Faso Actu. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s